Qui est sainte Aldegonde ?

Issue d’une famille chrétienne de la noblesse mérovingienne (saint Walbert et sainte Bertille), Aldegonde (ou Alda) est née vers 630 à Cousolre (village frontalier situé à quelques kilomètres de Beaumont). Dès sa jeunesse, elle manifeste une grande piété ainsi que, liée au souci des pauvres, la volonté d’abandonner les richesses de la terre. Brûlant en secret de l’ardent désir de ne réserver son cœur qu’au seul amour du Christ, elle refuse toutes les offres de mariage.

Selon le souhait de sa sœur sainte Waudru, de dix ans son aînée, Aldegonde passe quelque temps à Mons au monastère que celle-ci y avait fondé. De retour à Cousolre, elle s’enfuit une nuit de la demeure familiale. Allant à travers bois, elle arrive saine et sauve de l’autre côté de la Sambre. Dans un lieu inculte, couvert d’arbustes et de buissons, elle se construit une hutte de branchages, et elle appelle son ermitage Malbodium (mauvais bois) qui donnera plus tard Maubeuge.

C’est l’évêque saint Amand qui consacrera sa vocation religieuse en lui donnant la voile des vierges chrétiennes. Ainsi consacrée officiellement à Dieu, Aldegonde ne tarde pas à voir accourir auprès d’elle d’autres jeunes filles désireuses de partager son idéal.

Une église et des cellules sont construites et le domaine est mis en culture : le monastère de Maubeuge est né ! C’est un couvent paisible où la vie s’écoule, silencieuse et effacée au service des pauvres.

Sainte Aldegonde s’éteindra le 30 janvier 684 après avoir connu les souffrances d’une longue maladie qui sera plus tard identifiée comme un cancer du sein droit. Elle a été vénérée dès sa mort par ceux qui avaient connu ses vertus. Sa fête liturgique semble avoir existé à Maubeuge au moins dès le IXème siècle.

Elle aurait été canonisée en 1039. On la fête le 30 janvier. Elle est invoquée contre les maux dont elle a elle-même souffert : maux d’yeux, douleurs de tête, fièvres et surtout cancer, notamment cancer au sein. Ses reliques sont visibles dans l’église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul à Maubeuge.

Aldegonde est représentée avec un livre dans une main et une crosse dans l’autre.

En Belgique, des églises sont consacrées à sainte Aldegonde à Ophain-Bois-Seigneur-Isaac, Hérinnes, Baisieux, Écaussinnes-Lalaing, Froidchapelle, Mont-Sainte-Aldegonde, Noirchain et Rance. En France, le lieu principal de culte est Maubeuge.

Au haut de cette page, statue de sainte Aldegonde au portail de l’église de Noirchain (Hainaut, Belgique) qui lui est dédicacée.

Sources :